Accueil - le chineur en direct - De très anciens livres, manuscrits réalisés sur parchemin qui ont la côte.

Partagez cet article avec vos amis ...

De très anciens livres, manuscrits réalisés sur parchemin qui ont la côte.

ancien manuscrit
ancien manuscrit - un véritable travail d'Artiste
A cette époque chaque ouvrage été réalisé par de véritables artistes, demandait des mois de travail, valait une véritable fortune déjà, mais nous restons toujours bouche bée devant le travail fourni et la beauté des enluminures ...
Il en existe finalement beaucoup, en nombre comme en genre, quasiment tous rédigés en LATIN, alors puisque en ce moment l'actualité est principalement portée, de par quelques grandes ventes aux enchères qui se préparent ou ont déjà eu lieu récemment, nous allons essayer de mieux connaître les " LIVRES D'HEURES " ...

Qu'est-ce qu'un " Livre d'heures " ?

Un livre d'heures est le type le plus courant d'ouvrage médiéval enluminé.
Chaque livre d'heures est unique, mais tous contiennent une collection de textes, de prières et de psaumes avec les illustrations correspondantes et constituant un recueil de base pour la pratique de la religion catholique.
Dans sa forme initiale, un livre d'heures ne rassemblait que des textes appropriés aux heures liturgiques.
Avec le temps, leur texte s'enrichit de données plus profanes telle qu'un calendrier avec les prières et les messes pour certains jours saints...
Comme de nombreux livres d'heures sont enluminés, ils constituent une importante documentation sur la vie au moyen âge et une source une iconographique sur la chrétienté médiévale.
Vers la fin du XVe siècle, des tirages imprimés furent réalisés selon le principe de la xylographie (gravure sur bois).

La réalisation d'un Livre d'Heures.

C'était un véritable chantier qui peut s’étaler sur un grand nombre d’années.
Elle se faisait et s’organisait en cinq étapes :
1) réalisation de la maquette qui fixe les emplacements réservés aux miniatures.
2) Calligraphie.
3) Un peintre décore les initiales et les bouts de ligne.
4) Exécution des miniatures : esquisse à la plume puis exécution des fonds, ciel, paysage, monuments, premier plan puis les personnages en dernier lieu.
5) Décoration des marges et des grandes lettrines

Pour qui tous ces ouvrages si précieux ?

Un livre d'heures est un livre liturgique destiné aux fidèles catholiques laïcs ( à la différence du bréviaire, destiné aux clercs ) et permettant de suivre la liturgie des Heures.
En complément de ce recueil de prières liées aux heures de la journée, le livre d'heures comprend généralement un calendrier pour suivre l'évolution de la liturgie tout au long de l'année, mais aussi parfois des psaumes, les évangiles ainsi que des offices particuliers. Il s'agit du type le plus courant d'ouvrage médiéval enluminé même si tous ne comportent pas de décorations.
Les premiers livres liturgiques destinés aux laïcs sous la forme de livres d'heures apparaissent pour la première fois dans le courant du XIIIe siècle en France et au sud des Pays-Bas.
Ils succèdent ainsi aux psautiers plus répandus au Haut Moyen Âge et dont ils assurent à peu près la même fonction. Ils atteignent le sommet de leur popularité au cours du XVe siècle un peu partout en Europe, se standardisant peu à peu et se répandant dans de larges couches de la société.
Dans sa forme initiale, un livre d'heures ne rassemblait que des textes appropriés aux heures canoniales, issues du bréviaire du clergé. Avec le temps, leur contenu s'enrichit de nouveaux textes. L'office des morts, apparu au cours du Xe siècle, est un ensemble de prières commémorant les morts au cours du soir ou de la nuit. Puis le petit office de la Vierge est un ensemble de prières dédié à Marie, apparus dans le courant du XIe siècle dans la liturgie des clercs. Par la suite, sont ajoutés les sept Psaumes pénitentiels, une sélection de psaumes effectuée par saint Augustin. Enfin, un dernier ajout est constitué par la litanie des saints, une série d'invocations de saints et du Christ.

calligraphie
calligraphie : patience et précision
Très fréquemment, au XVIe siècle, le livre d'heures est le premier livre acheté (et bien souvent le seul).
Dans l’occident médiéval, le laïc n’a pas la même perception du temps que nous, hommes du XXIe siècle. Au XVe siècle, la société française demeure très rurale et, malgré le développement de l’urbanisation et l’apparition de la bourgeoisie marchande, les activités humaines sont structurées par le cycle des saisons et des fêtes religieuses.
La journée s’organise autour de la sonnerie des cloches de l’église ou du monastère : matines à minuit, laudes vers 3 h, prime vers 6 h, tierce vers 9 h, sixte à midi, none vers 15 h, vêpres vers 18 h, complies vers 21 h. Ces heures canoniales règlent la vie monastique et ecclésiastique. Les offices, divisés en sept parties, sont récités tout au long de la journée. Les calculs précis restent l’apanage d’un petit nombre de clercs et l’homme du Moyen Age n’a pas une vision linéaire du temps, rythmée par l’écoulement des heures, des minutes et des secondes. Sa perception est beaucoup plus cyclique, fondée sur la permanence et sur un recommencement troublé seulement par la sensation d’un lent vieillissement.
Pour l’immense majorité de la population, ce calendrier de la vie rustique est inscrit dans la pierre des portails des cathédrales (Amiens, Chartre, Paris, Reims, Saint-Denis ou Senlis) ; les aristocrates et les riches bourgeois possèdent chez eux l’outil indispensable aux exercices de piété privée : le livre d’heures.
Un livre d’heures est un livre liturgique à l’usage des riches laïques. C’est au XIVe siècle qu’il prit le nom de « livre d’Heures » car son lecteur devait l’ouvrir sept fois par jour aux heures canoniales.
Il s’ouvre la plupart du temps sur un calendrier dont chaque mois occupe une page illustrée par une scène évoquant une occupation humaine caractéristique du mois. Y sont notés également le cycle lunaire, les solstices et les équinoxes. Viennent ensuite les prières célébrant les grands événements de la vie du Christ, de la Vierge et des saints et les fêtes religieuses.
Entre 1350 et 1500, ce type d’ouvrage est produit en très grand nombre. Les princes s’offrent ces précieux livres les uns aux autres, favorisant ainsi les échanges artistiques, stimulant l’invention et la création. Les membres de la grande bourgeoisie ne sont pas en reste : au XVe siècle, le livre d’Heures est – comme le portrait au temps des Clouet – un signe de reconnaissance sociale.
Les enfants princiers apprenaient à lire dans les livres d’heures. Ce fut le cas de Jean le Bon, père du duc de Berry, du duc lui-même et de ses frères...

Rareté, préciosité, beauté des Livres d'Heures : une côte qui grimpe en flèche.

Aucun aucun livre d'heures manuscrit n'est identique à un autre, de par sa fabrication, de par ses créateurs, de par son commanditaire ...
Parmi les milliers de livres d'heures qui ont été préservés, les plus modestes mais souvent les plus lus ( au Moyen Âge la lecture se faisait à haute voix ) ne sont pas illustrés, tandis que pour les plus luxueux, qui offrent une grande variété de parchemins et de reliures, on faisait appel à des calligraphes raffinés et aux services de grands enlumineurs...
De nos jours pour posséder une telle œuvre, c'est bien sur une question de prix, mais des prix qui actuellement sont en train de grimper en flèche et qui affolent certaines Maisons de ventes aux Enchères avec une cotation très largement à la Hausse.
Juste trois exemples pour illustrer cela :
trois manuscrits, parmi quelques dizaines, proposés cette semaine par la Maison de Ventes " AGUTTES ", dont vous allez pouvoir découvrir quelques caractéristiques ' techniques ' mais surtout quelques ' images ' ...

Les 3 Livres d'Heures de notre sélection.

- LIVRE D’HEURES À L’USAGE DE PARIS ( vers 1500-1510 ).
( Estimation : 40 000 € - 60 000 € + Frais de vente )
En latin, manuscrit enluminé sur parchemin; le calendrier et le texte sont écrits sur 18 longues lignes à l’encre rouge et noire.
Illustré de 24 bandeaux latéraux historiés à encadrement architectural doré avec les travaux des champs aux recto et les signes du zodiaque au verso des feuillets.
Initiales dorées filigranées sur fonds rouge ou bleu, bouts de lignes.
14 miniatures pleine page à encadrement architectural doré.
26 vignettes des saints dans les suffrages ; toutes du Maître des entrées parisiennes.
Décors secondaires : bandeaux latéraux à motifs zoomorphes, fleurs et rinceaux ; lettrines peintes sur trois lignes.
Reliure légèrement postérieure (milieu du XVIe siècle). Plein maroquin brun foncé à riche décor aux fers dit « à la fanfare ».
les plats comportent une grande plaque centrale losangée à fond azuré combinant entrelacs et arabesques et se développant autour d’un compartiment ovale vide, complétée par des écoinçons de mêmes motifs, l’espaces entre les deux laissé libre est semé de petits fers et fleurettes, encadrements de doubles filets dorés et large roulette à motifs ovales azurés.
Dos à 5 nerfs soulignés de filets dorés, 6 caissons encadrés de double filets dorés, ornés d’un double fleuron central, fleurettes et petits fers azurés ; coupes ornées, tranches dorées et ciselées, fermoirs de cuivre probablement d’époque. En excellent état de conservation.
- LIVRE D’HEURES À L’USAGE DE ROME ( vers 1480-1500 ).
( Estimation : 40 000 € - 60 000 € + Frais de vente )
En latin, manuscrit enluminé sur parchemin.
21 longues lignes à l’encre métallo-gallique ; réglures à l’encre rouge ; foliotation postérieure (XVIeXVIIe) ; calendrier illustré de 24 bandeaux latéraux ornés d’une vignette carrée historiée (avec les travaux des champs aux recto et les signes du zodiaque au verso) encadrée par des motifs géométriques orné de fleurs et feuilles d’acanthe.
12 miniatures sur une demi-page, 32 vignettes des saints.
Décors secondaires : bandeaux latéraux à motifs zoomorphes, fleurs et feuilles d’acanthe organisés dans des motifs géométriques ; lettrines peintes sur deux ou trois lignes ; lettrines dorées à fonds rouge, brun et bleu alternés ; bouts-de-ligne ; rubriques rouges et bleues ;
Couverture en velours de soie rouge (XIXe), dos long, deux fermoirs en laiton argenté dont un manquant, contregardes de parchemin ; étui moderne de conservation, demi-percaline à coins.
Superbe livre d’heures de la fin du quinzième siècle produit dans un atelier rouennais.
Livres d’heures riche de prières en latin et français, rarement réunies dans un seul et même volume !
- LIVRE D’HEURES À L’USAGE D’ÉVREUX  (Paris/Rouen? vers 1460-1470 ).
( Estimation : 8 000 € - 10 000 € + Frais de vente )
En latin et français, manuscrit enluminé sur parchemin.
15 longues lignes à l’encre carbone, rouge, bleue et dorée ; réglures à l’encre rouge ; foliotation moderne au crayon ; textualis formata ;
7 miniatures pleine page.
Décors secondaires : encadrements à motifs zoomorphes, fleurs et feuilles d’acanthe ; lettrines peintes sur trois lignes ; lettrines dorées à fonds rouge et bleu alternés.
Reliure pastiche du XIX e siècle, pleine basane havane, dos à 4 nerfs avec titre et petit fer à motif d’hermine aux entrenerfs, plats orné de fleurs de lys, trois centrales et aux coins, fermoirs, petits frottements sur les coins, coupes, coiffes et nerfs.

ancien-livre-heures ancien-livre-heures_02 ancienne-enliminure ancienne-enliminure_02 ancienne-enliminure_03 ancienne-reliure-de-un-livre-heures-evreux ancienne-reliure-du-livre-heures-usage-paris ancienne-reliure-livre-heures-usage-de-rome enluminure-du-livre-heures-usage-paris enluminure-du-livre-heures-usage-paris_02 enluminure-du-livre-heures-usage-paris_03 enluminure-du-livre-heures-usage-paris_04 enluminure-du-livre-heures-usage-paris_05 enluminure-du-livre-heures-usage-paris_06 ex-libris livre-heures-usage-de-evreux livre-heures-usage-de-evreux_02 livre-heures-usage-de-evreux_03 livre-heures-usage-de-rome livre-heures-usage-de-rome_02 livre-heures-usage-paris livre-heures-usage-paris_02 livre-heures-usage-paris_03 livre-heures-usage-paris_04 livre-heures-usage-paris_05 livre-heures-usage-paris_06 livre-heures-usage-paris_07 manuscrit-du-livre-heures-usage-paris manuscrit-du-livre-heures-usage-paris_02 manuscrit-du-livre-heures-usage-paris_03


autres articles à lire :

Si vous êtes intéressé par un ou plusieurs articles de cette Brocante, prenez directement contact ...
Si comme nous vous êtes passionné par les belles découvertes, n'hésitez pas à partager votre passion ... :)
contact

Tous les articles ainsi que le contenu de ce site, comme indiqué en pages index, cgu et informations, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement:  "Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France", ainsi que la provenance de contenu relayé. Leur utilisation, totale, en ligne, sur ce site est réservée à Ma Petite Brocante en Ligne ...

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot phsiqg ?

Fil RSS des commentaires de cet article