Accueil - erotica et curiosa - Des dessins de Félicien ROPS en vente aux enchères - CURIOSA

Partagez cet article avec vos amis ...

Des dessins de Félicien ROPS en vente aux enchères - CURIOSA

Félicien Rops
Félicien Rops - l'artiste qui provoqua le scandale !
exceptionnel
un talent immense, une éducation religieuse qui le fait se braquer et Félicien Rops fut ainsi très certainement le plus prolifique dessinateur, peintre, graveur de l'érotisme dans tous ses états de son époque ...

Qui était Félicien Rops, l'artiste par qui le scandale arrive ?

" Tu seras vertueux. Et beau comme un joli page "
C'est ce qu'avaient dit les fées en se penchant sur son berceau ...
" Tu aimeras la gloire. Et les danseuses de l’opéra "
Ont-elles également chanté ...
" Rops je suis. Aultre ne veulx estre "
Devint alors, en réaction, la devise à laquelle il se tint toute sa vie ...
Félicien Rops est un peintre, dessinateur, illustrateur et graveur belge, né à Namur le 7 juillet 1833 et mort à Corbeil-Essonnes le 23 août 1898.
Il est certainement l’un des plus sulfureux artistes de sa génération, peintre, aquafortiste, dessinateur, illustrateur et graveur, Félicien Rops, le provocateur ...
Graveur et dessinateur d’exception, Félicien Rops capte et anticipe des corps de femmes d’une modernité absolue. Abandonnant les formes conventionnelles de l’époque, l’artiste crée des mises en scènes pleines d’humour, de tendresse ou d’insolence pour la jubilation de l’œil du spectateur. Les titres de ses œuvres ne sont guère innocents et témoignent d’une imagination débordant des conventions. Aucun sujet n’est tabou, ni la mort, ni les saintes écritures, qui sont illustrées sous l’angle tout particulier d’un saint Antoine confronté à la tentation de la chair. Rops vivait dans une société bloquée, où les bourgeois, habillés comme il faut, prônaient les valeurs convenues qui confortaient leurs principes, dont le paraître et la propriété. Il étouffait dans le conformisme ambiant et très tôt, ses œuvres et spécialement ses «nus» visèrent à explorer l'envers du décor de la culture bourgeoise. Rops déshabillait la femme non pour la souiller, mais pour exalter son pouvoir de vie face au pouvoir de mort d'un " establishment " engoncé dans les certitudes économiques et les dogmes moraux ou religieux. À son époque le sexe était synonyme de scandale pour le puritanisme imposé par les dominants ; Rops s'en servit donc à l'envi, ne supportant point de devenir un artiste toléré dans une société intolérante.

A propos de la FEMME et du DÉSIR, Félicien ROPS s'exprime ainsi :

" Je tâche tout bêtement et tout simplement de rendre ce que je sens avec mes nerfs et ce que je vois avec mes yeux, c'est là toute ma théorie artistique. J'ai encore un autre entêtement, c'est celui de vouloir peindre des scènes et des types de ce XIXe siècle, que je trouve très curieux et très intéressant ; les femmes y sont aussi belles qu'à n'importe quelle époque, et les hommes sont toujours les mêmes. De plus, l'amour des jouissances brutales, les préoccupations d'argent, les intérêts mesquins, ont collé sur la plupart des faces de nos contemporains un masque sinistre où l'instinct de la perversité, dont parle Edgar Poe, se lit en lettres majuscules ; tout cela me semble assez amusant et assez caractérisé pour que les artistes de bonne volonté tâchent de rendre la physionomie de leur temps. "

Un lot de dessins et estampes, de Félicien ROPS, mis en ventes publiques.

Il s'agit d'un RECUEIL d'un dessin original et 162 estampes, dont 11 signées, et 9 rehaussées de retouches originales au crayon, avec une L.A.S. et divers documents, 1863 - 1882.
Le tout monté sur papier fort ou sur onglets et relié en un volume grand in-folio, maroquin grenat, dos à nerfs, coupes filetées, encadrement intérieur de maroquin rouge avec roulette dorée, doublures de maroquin bleu nuit ornées d'un triple encadrement de quadruple filet doré, gardes de tissu broché à motifs végétaux stylisés, tranches dorées (Cuzin).
Une collection très précieuse et imposante d’œuvres érotiques de Rops réunie par Auguste Poulet-Malassis et complétée par Jules Noilly.
- Auguste POULET-MALASSIS (1825 - 1878), qui avait publié Les Fleurs du Mal en 1857, fit faillite en 1863 et se réfugia à Bruxelles où il poursuivit son activité d'éditeur, faisant une large part aux livres érotiques.
Pour illustrer ces ouvrages d'un genre particulier, il entama une fructueuse collaboration avec le graveur namurois Félicien ROPS, ce " merle blanc " qui menait une double vie en privé comme en art, entre conventions bourgeoises et plaisirs, œuvres officielles et clandestines
( Rops laissa près d'un millier de gravures érotiques !!! ).
Poulet-Malassis n'eut à déplorer que l'inexactitude de Rops à respecter les délais fixés. Une forte amitié naquit entre eux.
- C'est par Poulet-Malassis que Rops devint l'ami de Baudelaire : les trois compères se virent souvent, à Bruxelles ou Namur. Le bibliophile Jules NOILLY, qui s'était constitué à Paris une des plus importantes bibliothèques romantiques de son temps, fréquenta Félicien Rops, à qui il commanda une série de dessins érotiques connue sous le titre des Cent légers croquis sans prétention.
Rops accepta d'y travailler de 1878 à 1881 en raison de l'estime qu'il portait à Noilly.
La collection de gravures érotiques mise en vente ( catalogue et descriptif ).
Une note de Jules Noilly figure en tête du présent recueil :
" Cet album se compose de 153 planches, eaux-fortes de Félicien Rops. "
Les 123 premières planches sont la tête de collection Poulet-Malassis qui était à même de se procurer les toutes premières épreuves, ces eaux-fortes étant tirées pour les frontispices des ouvrages qu'il éditait lui-même à Bruxelles.
Quelques-unes de ces eaux-fortes sont bien un peu, un peu légères; mais elles sont si artistiques !
Dans la partie de la collection ayant appartenu à Poulet-Malassis, les différents états sont signalés sur les eaux-fortes et l'on a mis au bas des planches la date de leur tirage (1863 - 1869).
Les eaux-fortes tirées du vivant de Poulet-Malassis sont devenues rarissimes, les planches ayant été détruites à la suite d'un procès ...
Celles que l'on rencontre maintenant ne sont que des reproductions.
Toutes les eaux-fortes n'ont pas été tirées à la sanguine. Outre les 153, il y a un portrait photographique et un autographique de F Rops, en tête de l'album».
L'album est folioté par Noilly de 1 à 152, puis à la suite 154 à 162 (les planches des ff. 52 et 14 manquent).
Le dessin original de Félicien Rops (f. 58), à la mine de plomb et à l'encre noire (15,5 x 10 cm sur feuillet 36 x 22,5 cm), est une esquisse pour sa gravure du frontispice de l'ouvrage Les Jeunes-France de Théophile Gautier (Bruxelles, Poulet-Malassis, 1866).
Cette célèbre composition réunit des portraits de Balzac, Baudelaire, Dumas, Lamartine, G Sand...
Le dessin est suivi (f. 59) d'une épreuve unique de cette gravure.
Les 162 estampes figurent pour beaucoup en plusieurs épreuves correspondant à plusieurs états successifs, et parfois en plusieurs encres (noir, sépia, rouge ou en associations), tirée sur des papiers divers (dont Chine ou Japon) ; certaines sont en «épreuve unique», ou ont été refusées.
Ce sont, dans leur majeure partie, des compositions destinées à servir de frontispices pour les volumes publiés clandestinement par Poulet-Malassis à Bruxelles ; la collection Poulet-Malassis se compose des planches 1 à122 ; les autres estampes ont été collectées par J. Noilly. Les estampes portant la signature de Rops figurent sous les numéros 122, 125bis, 127, 129bis, 129ter, 131, 136, 136bis, 141, 142 et 146 ; sur la planche 71, Rops a porté cette mention autographe : " Ne pas juger d'après ces horribles épreuves ".
Plusieurs épreuves sont retouchées au crayon (planches 23, 28, 53, 54, 73, 110, 129ter, 143 et 155).
Dans plusieurs cas on peut voir ici comment Rops a retravaillé au crayon ses épreuves en premier état et comment ces retouches ont été ensuite intégrées dans les états suivants : pour La Tentation (pl. 21 à 26), Le Paradis de Mahomet (53 à 56), Les Gaietés de Béranger (53 à 57), H. B. (73 à 75), Le Nouveau Parnasse satyrique (109 à 114), La Femme au trapèze (142 à 144) sur laquelle Rops a dessiné le caleçon imposé par la censure. La planche n° 1 est une épreuve sur Chine au nom de l'Imprimerie Nys & Momment où furent tirées les estampes de Rops.
On relève des gravures pour le Cabinet satirique, Le Parnasse satyrique de Théophile de Viau, Margot ....
......
Si vous êtes donc arrivés ici en recherche de documents sur l’œuvre, principalement érotique de Félicien ROPS, avec ce lot unique, vendu en mars 2022 ( mise à pris, fourchette : 40 000 à 50 000 euros !!! ), vous allez pouvoir trouver quantité de renseignements fort utiles ...

felicien-rops-croquis felicien-rops-erotisme felicien-rops-signature felicien-rops gravure-erotique-felicien-rops lettre-manucrite oeuvre-de-felicien-rops-par-poulet-malassis rops-felicine-nu tragedie-parodie-rops-felicien


autres articles à lire :

Si vous êtes intéressé par un ou plusieurs articles de cette Brocante, prenez directement contact ...
Si vous avez des objets à nous proposer, prenez également contact ...
Une réponse rapide et personnalisée vous parviendra rapidement ... :)
contact

Tous les articles ainsi que le contenu de ce site, comme indiqué en pages index, cgu et informations, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement:  "Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France", ainsi que la provenance de contenu relayé. Leur utilisation, totale, en ligne, sur ce site est réservée à Ma Petite Brocante en Ligne ...

Écrire un commentaire

Quelle est la sixième lettre du mot d9wt82y ?

Fil RSS des commentaires de cet article