Accueil - le chineur en direct - 8 gravures du peintre français François Renaudin (1866-1944)

Partagez cet article avec vos amis ...

8 gravures du peintre français François Renaudin (1866-1944)

Alfred Renaudin
Alfred Renaudin - le village de Blesle (Haute-Loire)
découverte du chineur
proposé à la vente ce jour-là ce tableau de l’artiste, considéré comme l’un des plus grands paysagistes lorrains de l’entre-deux-guerres ...

Alfred Renaudin, artiste peintre français.

( né le 3 juin 1866 à La Neuveville-lès-Raon, mort le 7 novembre 1944 à Fontannes )
En regardant l’émission " Affaire conclue ", sur France 2, le 26 mai dernier, d’aucuns auront certainement reconnu l’une des rues de Blesle, le long du Merdan. Et d’autres la signature d’Alfred Renaudin, le peintre lorrain, qui a séjourné à deux reprises dans le Brivadois à la fin de la Première Guerre mondiale, et de 1940 au 7 novembre 1944, date où il est décédé subitement à Fontannes, près de Brioude.
Lors de ses séjours dans le Brivadois, Alfred Renaudin, né en 1866 à La Neuveville-lès-Raon (Vosges), a immortalisé Brioude, Domeyrat, Blesle, les bords de l’Allier, Lamothe, Fontannes… Et, " souvent, pour remercier l’habitant qui l’avait logé au cours de son passage dans un secteur, il offrait une toile, parfois, comme ici, personnalisée ", signale Olivier Béna. Le président de l’association des Amis d’Alfred Renaudin (1866-1944) ajoute : " Blesle, un des plus beaux villages de France, a beaucoup inspiré le maître dans les dernières années de sa vie de refuge en raison de la guerre. "
Connu comme un excellent paysagiste, il peint également à la barbotine pour la Faïencerie de Lunéville-Saint-Clément Keller et Guérin et surtout a réalisé des séries entières de petites gravures à thématique " historique " principalement, représentant le France et les Français dans la continuité de l'Histoire.
Une association " les amis d'Alfred Renaudin " essaie de perpétuer son souvenir, de faire connaître son oeuvre et, surtout, d'en dresser une liste qui semble apparemment ... interminable !
Ce " bel artiste ", ce " grand peintre ", comme le décrit Alphonse Blanc dans l’Almanach de Brioude, années 1944-1945, aurait réalisé un millier d’œuvres. " Je pense qu’il y en a davantage, confie Olivier Béna, président de l'association. J’en connais plus de 300 à 400 ". Considéré comme l’un des plus grands paysagistes lorrains de l’entre-deux-guerres, Alfred Renaudin a immortalisé sur ses toiles le Brivadois.
Malheureusement, le feu, " qui a marqué toute sa vie, explique Olivier Béna, vient le frapper une ultime fois lorsqu’une nuit, le foin et la paille s’embrasent réduisant à néant son univers et cet endroit de création. Tout le labeur produit sur place est détruit de même que toutes les toiles précieuses qui avaient été sauvées du bombardement nancéen. C’est le travail de plusieurs années et le meilleur de toute une vie qui furent réduits en cendres. "
Ses œuvres, de mieux en mieux cotées d'ailleurs, se découvrent et se redécouvre avec le temps, quasiment toujours portant la signature de A. RENAUDIN, mais parfois également notées " E.Naudy " un pseudonyme utilisé parfois par ce peintre français ...

Alfred Renaudin " a peint la société dans laquelle il a vécu ", avec " un style bien à lui. Il y est resté fidèle ", n’étant pas inspiré par tel ou tel courant. Olivier Béna (Président des Amis d'Alfred Renaudin)

Pour la petite histoire des " amis du peintre Alfred Renaudin ".

" A l’occasion d’une vente aux enchères à l’hôtel des ventes Giraudeau à Tours, une toile, de format 24 X 35 cm, signée A Renaudin, datant de 1890, figurait parmi les très nombreux lots. Sans titre, elle a été notée « ruines » par l’expert de la vente. Mais pour les autochtones du secteur, ce sont bien les ruines du château de Blâmont qu’a voulu représenter l’artiste-peintre. L’association « Les Amis d’Alfred Renaudin », très intéressée par la toile s’est placée sur les rangs en déposant un ordre de vente de 2 000 €. Avec chance, malgré une enchère répétée en salle, elle a pu conclure l’affaire au prix marteau de 1 200 €, sans les frais d’adjudication et de transport. La toile avait été estimée entre 150 et 200 €. Désormais, l’œuvre apportée par son propriétaire lors d’une journée d’expertise et retrouvée comme un trésor de grenier va regagner la Lorraine. En raison de quelques accidents liés au temps principalement, elle passera d’abord entre les mains d’or de Pierre Harcos à Nancy pour un nettoyage, une restauration et un encadrement. L’objectif final de l’association serait un dépôt de l’œuvre à l’hôtel de ville de Blâmont pour le plus grand plaisir de tous, Blâmontois ou non. Même si elle n’apporte rien de nouveau sur la connaissance historique et physique du château puisqu’elle ressemble de près à une ancienne carte postale, la toile est de nouveau un témoignage en couleurs de cet amoureux des vieilles pierres qu’était Alfred Renaudin même dans ses jeunes années. Pour mémoire il existe d’autres toiles référencées représentant sous différents œuvres la clef de voûte de Blâmont.
L’association possède désormais 3 œuvres acquises grâce à la générosité de ses adhérents. "

La collection de gravures du jour.

Une très belle série, quasiment inconnue de gravures originales du peintre Français François Renaudin, comme qui dirait " à chacun ses homonymes " ... :)
Elles sont présentées, telles que découvertes dans deux beaux cadres, à l'aspect plus que vintage, aux bords à la feuille d'or.
Quatre plaques par cadre nous donnent la collection de 8 mini-tableaux, racontant et montrant la Mode Vestimentaire aux temps des Rois de France : au Moyen âge, sous François 1er, Henri III, Henri IV, Louis XIII, Louis XIV, Louis XVI et finalement Louis XVIII.
La grande Mode d'apparat dirons-nous aussi bien pour les femmes que pour les hommes d'une certaine classe bien aisée pour leurs époque.
Une fort jolie et très intéressante frise historique qui nous sensibilise, d'une manière originale à la chronologie de l'histoire de France au travers des réalisations vestimentaires.
Suite donc de 8 gravures réalisées en couleurs au pochoir, toutes signée " F Renaudin " et toutes commentées.
A la vue de leur âge on peut qualifier leur état de ' bon ', voire ' très bon ' pour certaines, avec juste quelques traces du temps passé sous leur cadre en verre, les considérant en " sortie de grenier " et sachant que les cadres eux-mêmes ont été laissés intacts ...
On en trouve quelques traces sur le Web mais qui ne mènent à rien ... apparemment cette série aurait l'air unique donc !

Caractéristiques :

2 cadres de : 44,5 x 17 cm
8 gravures de : 10 x 15 cm
poids total : 3900 grammes
époque : fin du XIXème siècle
période : Art Déco
style : 100% personnel
circa : 1895

anciennes-gravures-des-vetements-en-france de-louis-xiii-a-louis-xviii details-des-vetements du-moyen-age-a-henri-iv francois-1er francois-renaudin-signature henri-3 henri-4 louis-13 louis-14 louis-16 louis-18 mode-vestimentaire-france moyen-age vetements-du-moyen-age-a-henri-iv vetements-en-france-histoire vetements-en-france vetements-sous-henri-iv vue-des-empreintes-de-vis-au-dos vue-du-dos-des-cadres


autres articles à lire :

Si vous êtes intéressé par un ou plusieurs articles de cette Brocante, prenez directement contact ...
Si vous avez des objets à nous proposer, prenez également contact ...
Une réponse rapide et personnalisée vous parviendra rapidement ... :)
contact

Tous les articles ainsi que le contenu de ce site, comme indiqué en pages index, cgu et informations, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement:  "Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France", ainsi que la provenance de contenu relayé. Leur utilisation, totale, en ligne, sur ce site est réservée à Ma Petite Brocante en Ligne ...

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot qze7w5 ?

Fil RSS des commentaires de cet article